Les Presses de l’Université de Montréal
» Vimeo
» Facebook
» Twitter

Achetez ce numéro en ligne [Comment?]


Téléchargez ce numéro via Érudit (Abonnement requis)

Collection > Volume 27 Numéro 2 (2017) >

L’apport de Maryvonne Kendergi à la SMCQ

Louise Bail

Résumé

Pour mesurer l’apport de Maryvonne Kendergi à la SMCQ, il est nécessaire de survoler sa carrière québécoise en s’appuyant sur la solide formation universitaire et professionnelle que lui dispensèrent les institutions parisiennes (1929-1952). De passage à Montréal, elle est retenue par Radio-Canada pour sa voix exceptionnelle et commence, en septembre 1956, une brillante carrière radiophonique de promotrice de la musique contemporaine. Graduellement, Kendergi intègre les arcanes de l’avant-garde montréalaise, grâce, entre autres, à la venue de Stockhausen à Montréal en 1958, aux projets des compositeurs dans l’organisation de la Semaine internationale de musique actuelle (1961) et dans la fondation de la SMCQ (1966), puis au rayonnement de celle-ci, liant ses activités à celles de l’Université de Montréal avec la mise sur pied des Musialogues (1969). Se dégage de l’article, le rôle qu’amenèrent à jouer les exceptionnelles compétences de Kendergi dans l’expansion de la SMCQ.

Mots clés: animatrice, Maryvonne Kendergi, Musialogues, musicographe de radio, Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ).

Page article@27_2_04 générée par litk 0.600 le jeudi 24 août 2017.
Conception et mise à jour: DIM.